[Cinéma] Métier d’hommes mais « Sport de filles »

by
[pinit]Cette phrase d’Eugénie Angot dans « Secret de Champions » est à même de présenter le film de Patricia Mazuy qui sort en salle aujourd’hui : « Sport de Filles ». Sport de Filles, c’est un peu Cendrillon à la sauce équestre. Aristocratie, femmes de pouvoir, main d’œuvre et bien sûr, un prince : le cheval autour duquel se forme une multitude de relations à la fois amoureuses, passionnées, financières.

Gracieuse, jouée par Marina Hands, subie les conséquences d’une origine sociale prolo au sein des structures où elle travaille. Une injustice de trop la fait atterrir dans ce haras tenu par une aristocrate – Josiane Balasko – et dont l’emprise est quasi absolue dans le monde qui l’entoure. Volontaire et déterminée, Gracieuse saura jouer de ses intuitions à la limite de l’insolence pour arriver à ses fins.

D’après Le Monde, Sport de Filles est, au même titre qu’Intouchables, un de ces films où l’aristo rencontre le populo et où le comique s’injecte dans le tragique : « Sport de filles » : la série B pensée comme un sport de combat.
Du côté du mag Les Inrocks, Patricia Mazuy nous offre là un film sexuel érotisé par les jeux de pouvoir : Au milieu du crottin et des pur-sang, un ballet étonnant sur les forces animales qui nous gouvernent.
Sans surprise, Libération emploie un ton marxiste : Patricia Mazuy dépeint la cruauté des rapports de classe au prisme d’un haras huppé.
Le Figaro s’affiche à contre-courant, déçu par le contexte, cependant enthousiasmé par les images : Sport de filles : lutte des classes et petit trot.

De ce film, on en retire beaucoup de chose sur les relations humaines et sociales dans le monde équestre d’aujourd’hui. Sûrement par faute de connaissances, aucun de ces grands noms de la presse n’a su percevoir les enjeux du dressage, discipline ô combien démédiatisée. En effet, la France reste un « mauvais élève » en ce qui concerne le dressage, souvent jugé difficile, trop contraignant et qui implique… de s’impliquer. Difficile donc de l’imposer à nos cavaliers en herbe dans une société prônant le loisir et la détente. Sans compter le manque de moyen, le cheval de dressage est un cheval de valeur, un véritable sportif. Bien que la discipline tend à se repopulariser, Sport de filles met le dressage sur un positionnement aristocratique et élitiste. Ceci m’a interpellé – le dressage est-il si « prout prout » ? Pourquoi cette réputation ? – et j’ai trouvé pertinent de questionner les « dresseurs » tous niveaux confondus sur la question : Que pensez-vous des « clichés » proposés par Patricia Mazuy dans Sport de filles ? Je vous propose donc quelques réponses que j’ai trouvé intéressantes (j’éditerai l’article à la venue de nouveaux arguments). Vos avis sont bien évidemment les bienvenus.

« Je pratique le dressage a très bas niveau. Et ça donne cette impression car c’est une discipline excessivement difficile et prenante et ingrate aussi. Et c’est vrai que quand tu approche les milieux de compet… ben perso j’aime pas ! beaucoup trop d’argent (les chevaux sont hors de prix!!!) et de prétention c’est vrai. Reste que bcp de personnes sont comme moi, cherchant a monter le mieux possible dans le respect du cheval […]. Je pense qu’il y a le in et le off, ceux qui ont les moyens et ceux qui les ont pas mais pratiquent la même discipline sans pouvoir sortir en concours. »

« Le dressage est une discipline de rigueur et de travail, deux « vertus » qui font fautes dans notre société et que la majorité des gens fuis … Le dressage à haut niveau demande comme tout sport de haut niveau des heures et des heures de travail, pour le cheval comme le cavalier, son côté « militaire » en fait mauvaise presse mais c’est une discipline prenante et très importante pour l’équitation traditionnelle. »

« A mon sens,je ne pense pas que l’on puisse faire une généralité sur un côté « aristo »…c’est plutôt l’image que l’on reçoit du dressage, beaucoup de travail, de rigueur, et cette tenue très classique et limite guindée qui donnent ce côté « dur » et « bourgeois ». »

« Je rajouterais un point de vue qui m’est propre , souvent, beaucoup de jeunes (8-25 ans) prefere le CSO, car le dressage à un aspect… »Poussiereux » , pas assez « Sportif »…Du coup, j’ai remarqué que souvent, les gens qui dressent, sont des gens plus agés… En effet, le dressage, c’est pas comme l’obstacle, c’est un travail de tous les jours, beaucoup plus rigoureux, je connais des tires cul avec des boulets sur le dos, qui savent enchainer malgré tout..Mais tu fous un benet sur un cheval meme dressé, ben…Ca sera beaucoup plus dur pour lui de se mettre à niveau…Enfin cet avis n’engage que moi. Sinon j’irais voir ce film, j’adore le dressage, et j’trouve que c’est la plus belle discipline equestre. Mais pas plus elitiste que les autres, j’veux dire, l’equitation quoi qu’on en dise est un sport qui coute cher, qui rapporte finalement peu, bref…c’est un loisir couteux…Qui dit loisir couteux dit..Elite, c’est en effet une plaie que l’equitation soit reservée à ceux qui ont les moyens… ( Et qu’on m’dise pas que l’equitation est à la portée de tout le monde , j’connais des gens pourtant passionnés, qui ont du cesser de monter faute de budget.) J’ignore si y’a beaucoup de « self made men » de l’equitation, mais je pense que ca reste une infime minorité, ceux qu’on affiche comme meilleurs cavaliers, sont ceux qui ont eu les moyens pour y arriver…Soit…les plus blindés.
Ca m’donne envie de me mettre au foot. »

« Le monde du dressage de haut niveau, n’est à mon avis, surement pas réservé qu’aux aristocrates, mais aux personnes dotées de moyens financiers conséquents, sans aucun doute. Regardez les prix des chevaux, d’une heure avec un entraineur qua…lifié, d’une pension travail dans une écurie spécialisée, du matériel, soin des chevaux, moyen de transport, prix des engagements, et tout ce qui va avec, il est impossible de faire du dressage à haut niveau sans dépenser des sommes conséquentes, et donc cela n’est pas à la portée de tous, c’est évident. Ensuite que cela soit un sport de fille, disons qu’il y en a beaucoup, mais il y a aussi beaucoup de grands dresseurs masculins, à commencer par le champion du monde en titre. Et ensuite, tous les footballeurs, ne sont pas des stars, c’est pareil dans notre discipline. on peut pratiquer à plus faible niveau, avec beaucoup de passion, sans pour autant viser les JO, mais un cheval reviendra toujours plus cher, qu’une paire de crampons. Toutes les disciplines équestres pratiquées en compétition, nécéssitent des moyens conséquents. Pour le côté dur, je pense que le dressage est rigoureux et exigent, mais le saut ou le complet de haut niveau, demandent également beaucoup de travail, de précision et de courage. »

« Ma prof est dresseuse en niveau A1 et quand elle me raconte un peu les histoires du milieu, bah franchement ça craint. Elle est la première à dire que c’est la discipline la plus pourrie du sport équestre où si tu n’as pas le cheval à 30 000 t’es même pas intéressant. »

La messe est dite (:

10 Responses
  • CamilleG
    janvier 25, 2012

    J’ai hâte de le voir !!!

  • Judet Cheret Camille
    janvier 31, 2012

    Bonjour,

    Sur Facebook vous avez demandé des commentaires sur Sport de Filles. Je voudrais simplement intervenir pour dire que mon cheval de Grand Prix a joué dans le film, il a donc été sur place pendant plusieurs mois et je tiens à souligner que l’équipe a été super avec les chevaux, ils ont été traités comme des rois sans exploitation pour le tournage mais réellement comme des acteurs clés et précieux du tournage. Merci donc à toute l’équipe pour vos bons soins. Bons baisers de Warkantos et Rieko…

    Camille

  • The BB Blondes
    février 1, 2012

    Hello Roxanne,
    un magnifique article pour un film magnifique. Le lien pour en découvrir un peu plus sur les coulisses : http://www.thebbblondes.blogspot.com/2012/02/sports-de-filles-par-victoria.html
    A bientôt.
    Victoria

  • Arnaud Ricard
    février 7, 2012

    Hate de le voir, et je voudrais savoir pour quelle date sa sortie est elle prévue? En plus j’ai vu dans la bande qu’il etait question de chevaux, et j’adore les trakheners, dailleur je suis propriétaire d’un.

    • roxanne
      février 7, 2012

      Bonsoir Arnaud,
      Le film est déjà en salle !

      Roxanne

  • Arnaud Ricard
    février 7, 2012

    Pour le concours complet, et il est carrement impressionnant sur le carrer.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *