[Fashion Editorial] Edwina Tops-Alexander au pied du sapin ?

by

À l’approche des fêtes de fin d’année, nous sommes tous à la recherche du cadeau parfait. Le cadeau étudié, le cadeau attentionné, celui qui fait rire, celui qui fait plaisir. Et pourtant, il y a celui que nous retrouvons chaque année. L’inévitable, si vous passez les fêtes en famille. Cinquante-cinq ans cette année et pas une ride au coin de l’œil, une silhouette de rêve et un dressing à en faire pâlir plus d’une, la poupée Barbie est un des cadeaux stars au pied du sapin.

www.pegasebuzz.com | Magdalena Frackowiak by Giampaolo Sgura for Vogue Paris, décembre 2014-janvier 2015

À l’instar de chaque magazine, Vogue Paris a dressé une Christmas wishlist des plus belles tenues du moment, accompagnées d’une panoplie d’accessoires à offrir ou se faire offrir. De quoi rallonger votre liste de cadeaux pour le Père Noël, à condition, bien sûr, d’avoir été très sage cette année encore. Une présentation de produits shootée en douze clichés. Chacun prenant l’apparence d’un coffret Barbie contenant une déclinaison de pièces, chaussures, accessoires et maroquinerie d’une marque de prêt-à-porter ou couture : la tenniswoman chez Fendi, la voyageuse de Vuitton, la poète de Valentino, ou encore la Barbie Moschino (évidemment).

www.pegasebuzz.com | Magdalena Frackowiak by Giampaolo Sgura for Vogue Paris, décembre 2014-janvier 2015/Photographer : Giampaolo Sgura ; model : Magdalena Frackowiak ; stylists : Claire Dhelens and Celia Azoulay ; magazine : Vogue Paris 953, Décembre-Janvier 2014/15 ; editorial : Vogue Panoplies, Cadeaux.

Celle qui a retenu toute notre attention n’est autre que la cavalière de Gucci, sans contredit. Shootée par Giampaolo Sgura, la top Magdalena Frackowiak prend la pose plastique dans la sellerie boisée, flots et bridons au mur. Tenue de concours, bombe sous le bras et cravache au poignet sont de rigueur.

Présenter la femme dans une cabine plastique n’est certainement pas ce qu’il y a de plus louangeur, la ramenant ainsi à un statut de femme-objet, nous laissant penser à l’analogie du jouet. Ceinture et sacs en cuir galonnés de la célèbre bande Web, mocassins à mors et foulard en soie, cet édifice d’accessoires symbolise la superficialité et le matérialisme, au détriment de la passion. Un culte de l’apparence poussant au consumérisme, martelé par le choix publicitaire d’une personnification de la poupée plastique.

Abstraction faite de ce cliché sexiste et rétrograde, nous devons tout de même avouer que l’idée est brillante. Qui serait mieux placée que Barbie pour présenter cette panoplie d’accessoires chez Vogue ? En incarnant le nouvel idéal féminin, elle se réalise dans une garde-robe constamment renouvelée grâce à l’achat sans frein d’accessoires et à la multiplication des loisirs. Une idée pittoresque pour présenter une liste d’idées cadeaux d’une façon singulière !

www.pegasebuzz.com | Edwina Top-Alexander Gucci jackets

Et si vous n’avez pas été rassurée sur le potentiel féminité d’une cavalière par la poupée, peut-être le seriez-vous grâce à Edwina Tops-Alexander. L’ambassadrice de la maison Gucci a partagé sa collection de vestes de compétition sur son compte instagram. À quelques jours seulement de l’édition 2014 du Gucci Paris Masters, c’est une parution opportune pour la marque dont le mors et l’étrier sont les emblèmes.

A très vite,
Andy
XXX
Website : Vogue / Gucci

Follow on Twitter ★ Like on Facebook ★ Follow on Instagram

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *