[Advertising] Zoé Félix maintient l’allure pour Playtex

by

IDEAL BEAUTY.
Enfin une marque de lingerie qui a capté l’insight qui parlera à toutes les cavalières : boing boing. Soit, toutes les cavalières ne sont pas concernées mais il y a fort à parier que vous aussi, derrière votre écran, voyez très bien de quoi il en retourne (si ça va jusque-là, c’est qu’il est vraiment temps de changer de soutien-gorge).

www.pegasebuzz.com | Zoé Félix par Fred Meylan pour Playtex, printemps-été 2016

Pour exploiter ce constat incontestable, la marque Playtex s’est rapprochée de l’agence Grey Paris afin de présenter sa nouvelle collection printemps-été 2016. Ainsi, vous avez peut-être pu voir passer ce spot publicitaire sur la TNT. Vraiment, ça fait rêver. Mais alors du coup : on y croit ou on y croit pas ? C’est ce que l’on va tenter d’élucider.

LE FILM

Pourquoi on y croit.
Parce que Zoé Félix en écuyère, ça bam.
Parce que « Plus d’allure, plus de maintien » est une punchline intéressante. On est forcé de croire que, malgré le grand galop (= vie intense), notre soutien-gorge Playtex ne nous laissera jamais tomber (alors que notre cheval lui, sur ce petit oxer à 40cm…). Paroles de grand-mère, paroles de publicitaire.
Parce que voilà, le galop sur la plage seins et cheveux au vent t’en as au moins rêvé une fois dans ta vie. AVOUE.

Pourquoi on n’y croit pas.
Parce que, à ma connaissance, Zoé Félix n’est pas cavalière. En tout cas, c’est une information sur laquelle elle laisse planer le mystère puisque Google lui-même n’est pas au courant. C’est dire.
Parce que, de la même façon, les plans au galop nous montrent une silhouette à cheval mais difficile d’identifier son visage.
Parce que, malgré tout, les plans rapprochés sont au ralenti et que, de fait, sa poitrine gigote elle aussi au ralenti…
Les seins de Zoé Félix font-ils ou ne font-ils pas boing boing ? Le mystère reste entier.

CONCLUSION
Le shooting tenu par Fred Meylan n’en est pas moins convaincant. Moderne et féminin. Les modèles de la collection printemps-été 2016 sont délicatement mis en valeur. De quoi dépoussiérer l’image de cette marque qui, pour un grand nombre de femmes, reste accrochée au mythique « Cœur Croisé » et à son haut potentiel machiste.
Seule, sur son destrier, dans le désert marocain, maintenue, la femme peut enfin prendre sa vie en main. Porter un soutien-gorge n’est plus uniquement un pouvoir de séduction, c’est le pouvoir de s’accomplir par ses propres moyens. Playtex change de discours. Porter Cœur Croisé, c’était se soumettre aux critères masculins pour se garantir le confort du mariage tout en dépendant d’un homme. Porter Ideal Beauty, c’est se plaire à soi avant tout et pouvoir faire ses propres choix sans avoir à se soucier de son genre. Pour preuve, le pantalon est ici de rigueur, il n’est plus question de jupe ou de robe.
Avoir une poitrine n’est plus un fardeau, c’est un atout. Car, comme disait Marylin Monroe, une « femme qui cherche à être l’égale de l’homme manque d’ambition ».

www.pegasebuzz.com | Zoé Félix par Fred Meylan pour Playtex, printemps-été 2016

www.pegasebuzz.com | Zoé Félix par Fred Meylan pour Playtex, printemps-été 2016

www.pegasebuzz.com | Zoé Félix par Fred Meylan pour Playtex, printemps-été 2016

www.pegasebuzz.com | Zoé Félix par Fred Meylan pour Playtex, printemps-été 2016

www.pegasebuzz.com | Zoé Félix par Fred Meylan pour Playtex, printemps-été 2016

www.pegasebuzz.com | Zoé Félix par Fred Meylan pour Playtex, printemps-été 2016

www.pegasebuzz.com | Zoé Félix par Fred Meylan pour Playtex, printemps-été 2016

www.pegasebuzz.com | Zoé Félix par Fred Meylan pour Playtex, printemps-été 2016/Photographer : Fred Meylan ; model : Zoé Félix ; agency : Grey Paris ; location : Morocco ; brand : Playtex, spring-summer 2016.

A très vite,
Roxanne
XXX
Photographer : Fred Meylan

Follow on TwitterLike on FacebookFollow on Instagram

0
2 Responses
  • Rory
    avril 4, 2016

    Certes les photos sont sympa mais pas forcément besoin de soutif pour monter à cheval… un fois qu’on est habituée à vivre sans, les tissus se resserrent et assurent un maintient naturel (après évidemment au delà d’un certain bonnet c’est compliqué évidemment pour le sport) mais pour les poitrines petites à moyennes pas de soucis une fois qu’on est habituées !
    Le trot assis sans soutif les doigts dans le nez (pour de vrai.)

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *