[Sport] Vers la fin de la bride en Dressage de haut-niveau ?

by

LE FILET SIMPLE AUTORISÉ JUSQU’AU GRAND PRIX SPECIAL.
Depuis cette année, la Fédération Équestre Internationale autorise le port du bridon sur les CDIJ, CDIYR, CDI 1* et 2*. Laissant ainsi le choix aux cavaliers compétiteurs d’opter pour la bride ou le filet simple dans ces épreuves – où celui-ci reste impératif en épreuves et Championnats Children et Poneys. La bride continue quant à elle d’être obligatoire pour les CDI U25, 3*, 4* et 5* et Championnats. Plus d’infos sur le règlement FEI

Par souci de cohérence avec le nouveau format de la FEI, la Fédération Française d’Équitation a récemment modifié son règlement pour autoriser le port du filet simple sur toutes les épreuves préparatoires sur toutes les épreuves préparatoires jusqu’au niveau Grand Prix Spécial.

Une nouvelle encourageante mais qui soulève quelques questions. Les dresseurs joueront-ils le jeu de la simplicité ? Le dressage traditionnel en bride est-il en train de vivre ses dernières heures de gloire ? Les dresseurs en filet simple seront-ils aussi performants ? Peut-on juger équitablement des couples cavalier-cheval en bride et en filet simple à haut-niveau dans une même épreuve ? Doit-on tenir compte du harnachement dans le jugement ?


Mise à jour 07.06.2019, 23h30
Suite à l’article ci-dessus, Thomas Stempffer – instructeur BEES 2ème degré et cavalier professionnel de saut d’obstacles au Touquet-Paris-Plage – a souhaité réagir à la décision prise par la FFE et aux commentaires qu’il a pu lire sur les réseaux sociaux, et proposer sa vision de l’outil « bride » à notre ère. En voici les mots, qu’il m’autorise à vous partager sur PegaseBuzz :

« Chère Roxanne,

Tout d’abord merci pour ton article ouvert auquel je souhaite ajouter un « sentiment de cavalier ». Le sujet des embouchures est malheureusement devenu très sensible, la faute selon moi à une méconnaissance grandissante du cheval. Certains commentaires à ce sujet, y compris ceux de dits « journalistes », sont pour nous cavaliers professionnels, affligeants d’ignorance et de croyances anthropomorphiques fausses.

Chez FD & THS Equitation, nous pensons que le mors idéal n’existe pas, et qu’en aucun cas les outils utilisés ne doivent soumettre un animal, qu’il s’agisse d’une bride ou d’une cordelette.

Pour nous, une embouchure est simplement un moyen de communication avec nos chevaux, nous permettant de nous faire comprendre chaque jour avec le plus de précision, de finesse, et de décontraction possible. Avec Fred (Frédéric Dewancker, cavalier pro de dressage et enseignant, ndlr), nous expérimentons et ressentons de nouvelles choses quotidiennement, c’est ce que nous appelons l’évolution. Nous changeons d’embouchures régulièrement, et nous n’avons pas le sentiment de « brider » nos chevaux lorsqu’il nous arrive d’utiliser une bride, bien au contraire. Nous voyons la bride comme un outil très complet, qui offre au cavalier des possibilités d’indications plus variées. Le mors de bride est un peu comme les touches noires d’un piano, rendant la « musique » plus nuancée.

Concernant notre interprétation de la décision de la FFE, elle est très positive. Grâce au travail remarquable des éleveurs, certains chevaux bénéficient aujourd’hui de caractéristiques physiques naturellement idéales pour le sport. L’utilisation en compétition d’un mors de bride pour son effet abaisseur n’a donc, dans ces cas, plus aucune valeur technique ajoutée dans la communication de certains couples.

Pour nous, cette nouvelle règlementation permet à chaque cavalier (qui le souhaite) de retirer ponctuellement ou non, un outil superflu, gagnant ainsi en simplicité et en adaptation à sa monture. D’expérience, nous pouvons vous affirmer qu’une bride bien utilisée sera toujours plus agréable pour un cheval qu’un mors simple sur lequel on tire. L’équitation est un sport de précision avant tout, quels que soient les outils.

Merci pour ton ouverture d’esprit et tes interrogations constructives. 😉

Au plaisir de te lire à nouveau.

Thomas »

A très vite,
Roxanne
XXX

Téléchargez gratuitement l’application mobile PegaseBuzz sur iOSsur Android

Follow on TwitterLike on FacebookFollow on Instagram

0

No Comments Yet.

What do you think?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *